Choisir le bon masque.

Les masques sont utilisés conjointement avec tous les types d’appareils à pression positive. Le choix d’un masque qui vous convient bien est crucial pour une expérience réussie avec ce type de traitement. Vous pouvez trouver une multitude de modèles sur le marché offert en différentes grandeurs pour un meilleur confort. Vous seul pouvez choisir le masque qui vous convient le mieux.

Avant d’en choisir un, il est important de savoir qu’il existe sur le marché quatre grandes catégories de masques.

1. Le masque nasal : Il recouvre seulement le nez. C’est le masque utilisé par 90 % des patients, car en général, c’est le plus confortable, le plus stable et celui qui présente le moins de fuites.

Par contre, il est plus difficile à utiliser si le nez est très petit ou fracturé. Il peut aussi irriter la peau s’il est mal ajusté. Il est difficilement tolérable en cas de congestion nasale.

2. Le masque narinaire : Les coussinets nasaux s’ajustent directement dans les narines. Il ne couvre pas la surface du nez. Comme il est petit, il n’obstrue pas la vue. Il convient mieux à ceux qui pourraient se sentir claustrophobes avec le port d’un masque qui couvre une plus grande partie du visage.

Par contre, il peut causer plus d’irritation au niveau des narines surtout si la pression de l’appareil est élevée. Il est donc souvent utilisé en alternance avec le masque nasal.

3. Le masque bucco-nasal ou facial : Ce modèle couvre le nez et la bouche. Il est idéal lorsque le nez est complètement obstrué puisqu’il permet de respirer par la bouche. Toutefois, il est moins confortable, plus chaud, plus difficile à ajuster et présente donc plus fréquemment des fuites. L’utilisation d’un support frontal améliore sa stabilité en réduisant le mouvement du masque sur le visage.

Le masque facial devrait être envisagé comme une solution temporaire dans le cas d’obstruction nasale.

4. Le masque buccal : Il recouvre seulement la bouche. Il est surtout utilisé par les personnes qui respirent par la bouche et ceux qui souffrent d’une obstruction nasale chronique.

Ce masque offre la meilleure alternative aux utilisateurs qui souffrent d’obstructions nasales.

Ajustement du masque

Lorsque vous faites l’essai d’un masque, vous devrez faire un certain nombre d’ajustements avant de vous sentir à l’aise. Le masque et les sangles doivent être ajustables pour trouver un niveau de confort satisfaisant. Le plus petit masque avec lequel vous êtes à l’aise devrait être votre meilleur choix. Une légère fuite est acceptable.

Après un certain temps, votre masque et les sangles seront abîmés par l’usure, puisque vous l’utiliserez chaque nuit. Vous aurez régulièrement à les ajuster pour retrouver le niveau de pression de contact idéal pour garder les fuites au minimum. Les manufacturiers recommandent le remplacement du masque et des sangles une fois l’an, mais vous êtes bien meilleur juge du moment de remplacement.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.